L’écrêtage a finalement « cliqué »


J’ai eu mon premier vélo de route il y a environ 6 mois et avant cela, je conduisais un vélo hybride depuis quelques années. Le déclipsage, bien qu’un peu sommaire au début, était facile à comprendre et je ne suis heureusement jamais tombé à l’arrêt… pourtant… Quoi qu’il en soit, le découpage était encore une compétence que je n’avais pas tout à fait maîtrisée. Je devrais regarder vers le bas pour m’assurer que la pédale était correctement alignée et si j’étais à un feu rouge et que je devais commencer à bouger rapidement quand il changeait, l’anxiété se manifesterait et j’aurais du mal à m’accrocher sans me concentrer dessus. C’était un petit miracle si j’arrivais à clipser du premier coup sans regarder. Eh bien, quelque chose a dû arriver au câblage de mon cerveau à mes pieds parce que presque du jour au lendemain, j’ai compris comment me connecter sans vraiment y penser. Je peux me clipser avec succès presque 90% du temps et les fois où je manque, je peux réaligner ma cale et me clipser sans regarder la pédale. C’est presque une expérience libératrice car maintenant, lorsque j’approche d’un feu rouge, je suis ravi de revenir en arrière plutôt que de redouter l’idée de manquer le clip et de ralentir la circulation derrière moi. Je suis curieux de savoir si quelqu’un a vécu des expériences similaires où le découpage est soudainement devenu une seconde nature après avoir lutté avec cela pendant un certain temps.